23 septembre 2021

Radio Repère Des îles, 106.5 FM stéréo

La référence en matière d’écoute…!

Les pompes à essence de l’Anapross recommencent à travailler après une rencontre avec le ministre des Finances

A l’issue d’une rencontre mercredi avec le ministre de l’Economie et des Finances, les responsables de l’Association  nationale des propriétaires de stations d’essence (ANAPROSS) ont décidé de lever la grève et vont entrer en négociations avec les compagnies pétrolières. Après plus jours de fermeture, les 275 pompes à essence de l’Anapross à travers le pays ont donc recommencé à distribuer de l’essence aux consommateurs…

Publié le 2020-10-15 | Le Nouvelliste

Parce que les compagnies pétrolières avaient refusé de payer des remises ou ristourne aux propriétaires de pompes à essence membre de l’Anapross, ces derniers avaient observé depuis plusieurs jours un arrêt de travail. Une rencontre mercredi entre les protestataires et le ministre de l’Economie et des Finances a favorisé un dénouement temporaire de la crise. « Le ministre nous a fait des recommandations et nous a promis d’intervenir auprès des compagnies pétrolières. Il nous a aussi demandé d’être très ouverts », a rapporté au Nouvelliste Marc-André Dériphone, président de l’Anapross.

Marc-André Dériphone a fait savoir que l’Anapross commence déjà à discuter avec certaines compagnies pétrolières. Des compagnies ont meme commencé à payer leur remise.

Si les compagnies pétrolières refusent d’honorer leurs engagements envers les pompes à essence membres de l’Anapross, Marc-André Dériphone n’écarte pas la possibilité d’entrer à nouveau en grève, mais pas que ça. « Automatiquement que nos intérêts ne sont plus garanties dans le contrat signé avec les compagnies pétrolières, cela nous ouvre la voie à d’autres options jusqu’à commander des produits pétroliers ailleurs. Toutes les options sont là… », a-t-il dit.

La remise ou ristourne est donnée aux gérants qui sont propriétaire de stations à essence. Elle varie selon la compagnie pétrolière et beaucoup d’autres paramètres. Les compagnies avaient arrêté ce versement après la décision unilatérale de l’exécutif de modifier la structure des prix.

Entre juin, juillet et août, les compagnies perdaient beaucoup d’argent. Avec cette grande appréciation de la gourde, la situation s’est quelque peu arrangée, a confié une source proche de l’APPE. « Des compagnies ont commencé à payer leur remise », a insisté notre source.

Depuis le 8 octobre 2020, les prix des produits pétroliers ont subi une légère baisse sur le marché local. Le prix de la gazoline est passé de 224 gourdes à 201 gourdes, le diesel est passé de 179 gourdes à 174 gourdes et le prix du kérosène restera inchangé, soit 173 gourdes le gallon. Ce qui représente une baisse de 10.26% sur la gazoline et une baisse de 2.8% sur le diesel.

Robenson Geffrard

Auteur