23 septembre 2021

Radio Repère Des îles, 106.5 FM stéréo

La référence en matière d’écoute…!

Haïti- Société / Funérailles de Jovenel Moïse : L’injure, une pratique très rentable au sein de la société Haïtienne

Par Johnky SCUTT

Les obsèques de l’ancien président Haïtien Jovenel Moïse, le 23 juillet dernier, dans le Nord du pays, ont été marquées par de nombreuses scènes scandaleuses, notamment celle du militant répondant au nom de « Souffrant Borne » qui est devenu célèbre aujourd’hui suite aux insultes prononcées à l’égard des forces de l’ordre et des étrangers ayant pour mission de sécuriser le périmètre tout au long de la cérémonie funéraire du 58e président de la république d’Haïti, tué crapuleusement, en sa résidence privée, à Pèlerin 5, commune de Pétion-Ville.

Souffrant Borne, de son pseudonyme  » ASALOS » est devenu viral sur les réseaux sociaux, dans ses propos dépréciatifs, a pointé du doigt les agents de la police nationale d’Haïti ( PNH) sur place ainsi que les hommes de couleur blanche venus de l’extérieur pour le maintien d’ordre et de la sécurité de la veuve Martine MOÏSE, ex-première dame de la République, en les qualifiant de traître, de livreur, de complice, voire coupable de la mort de l’ancien locataire du palais national, en utilisant des mots ronflants ayant un sens péjoratif dans le dictionnaire Haïtien.

Pour la plupart, ça a été le moment phare ou encore la partie la plus importante du déroulement de la cérémonie en mémoire de Jovenel MOÏSE.

Car, le surnommé « ASALOS » a fait la chose la plus louable à leurs yeux, par le fait qu’il injuriait avec véhémence les étrangers et certains agents des forces de l’ordre en le rémunérant par de forte somme d’argent parce que selon eux, il a fait du bon boulot. Que c’est triste!

Frandee Spark Saint martin (FS Art Studio) lui a même décerné une plaque d’honneur et merite pour le courage dont il a fait preuve.

Selon les informations relayées par plusieurs agences de presse en ligne, le citoyen Edwin Daniel Zenny, Ex-sénateur de la République, originaire de la ville de Jacmel, du département du Sud-Est, aurait lui aussi, octroyé une somme de cinquante mille gourdes à cet « ASALOS ». En plus, d’autres institutions et citoyens ont également suivi l’exemple.

Parallèlement, des citoyens clarifient cet acte de barbarie et de la pure ignorance en récompensant quelqu’un pour avoir prononcé des mots malsains en public.

Un fait est certain ! La société Haïtienne qui va de mal en pis où la valeur est souvent attribuée au comportement révélé vilain sur le plan moral et aux choses portant atteinte socialement. Tel est le cas aujourd’hui de Souffrant Borne dit ASALOS qui est à l’instant même une star pour la majorité de la population haïtienne.

Il est temps de freiner l’incommodité qui ravage ce pays. Les puissants économiques, cessez de causer beaucoup plus de tort à la jeunesse. L’utilisation de l’argent à de meilleures fins peut jouer un rôle prépondérant dans la construction de la nouvelle Haïti tant désirée et rêvée par plus d’un.

Source : RRI