Une trentaine d’étudiant-e-s et diplômé-e-s en communication journalistique formé-e-s en droits humains à Jacmel

Une trentaine d’étudiant-e-s et diplômé-e-s en communication journalistique formé-e-s en droits humains à Jacmel

Par Jean-Marie REME

Une trentaine d’étudiant-e-s et des diplômé-e-s en Communication et Journalisme à l’Académie de Recherche d’Investigation Journalistique et de Communication (ARIJC) ont participé à une journée de formation autour des éléments fondamentaux en droits humains. Cette séance de formation s’est déroulée, le samedi 12 février 2022, aux locaux de l’ARIJC, 13, route de La Saline, Jacmel-Haïti.

Jétho PIERRE-PAUL, Coordonnateur du RESEDH

Égalité, universalité, dignité humaine, entre autres, ont été les principaux concepts traités par Jétho PIERRE-PAUL, Coordonnateur du Réseau Sud-Est de Défense des Droits Humains (RESEDH). Le formateur de la journée a fait savoir que le concept de droits humains est très préoccupant de nos jours par rapport aux différentes exécutions et violations perpétrées tous les jours, notamment en Haïti, sur des citoyens-nes paisibles en pleine rue, soit dans leur demeure respective.

Par ailleurs, le défenseur des droits humains a expliqué aux participant-e-s que l’État est le garant principal de la protection des citoyens-nes, précisant que le respect des droits fondamentaux doit nécessairement passer d’abord par ce dernier.

Une journée est insuffisante pour parler de droits humains, d’autres séances seront organisées à votre intention, a-t-il promis.

Me Wilbert ALEXIS, Resp. AC

Pour sa part, Le responsable aux Affaires Académiques de l’ARIJC, Me Wilbert ALEXIS, a indiqué que cette journée est une réussite par rapport à l’active participation des apprenant-e-s où le nombre est évalué à 31 personnes bénéficiaires de cette formation qui, selon lui, est un élément essentiel dans le traitement des informations étroitement liées aux droits humains.

L’introduction au Droit est l’un des cours enseignés à l’ARIJC, certes, mais des séances de formation en droits humains sont très bénéfiques pour tous/tes les étudiant-e-s de ladite institution, également ceux et celles qui aspirent à pratiquer la noble profession qu’est le journalisme. Les journalistes doivent connaître et maîtriser le jargon utilisé dans le domaine de droits humains, ce, pour ne pas porter atteinte aux droits des personnes qui sont déjà victimisées dans leurs articles de presse et dans leurs reportages, a poursuivi Me Wilbert ALEXIS.

À l’issue de cette formation, plusieurs étudiant-e-s ont remercié le formateur Jétho PIERRE-PAUL, parrain de la récente promotion sortante de l’ARIJC baptisée ” Promo Jacques JEAN-PIERRE”, pour cette séance si enrichissante en termes d’acquisition de nouvelles connaissances.

C’est le cas de Michelet JEAN-JULIEN et Darialine JEAN BAPTISTE qui en ont profité pour lancer une flèche positive à l’endroit de Jétho PIERRE-PAUL et de l’ARIJC pour avoir déployé d’énormes efforts et de stratégies pour la réussite de cette journée de formation très animée en échanges d’idées sur ce que sont vraiment les droits humains.

Source: ARIJC

ÉDUCATION