Primaires en Géorgie: peu de suspense chez les démocrates, duel tendu chez les républicains

Primaires en Géorgie: peu de suspense chez les démocrates, duel tendu chez les républicains

Aux États-Unis, la Géorgie vote ce mardi 24 mai pour savoir qui représentera le parti républicain et le parti démocrate aux élections de mi-mandat en novembre prochain. En 2020, cet État qui connait une forte croissance démographique, avait voté pour un président démocrate pour la première fois en 60 ans. Les démocrates peuvent-ils continuer à gagner du terrain ? En novembre, un poste de gouverneur et un poste de sénateur sont notamment en jeu. 

Avec notre envoyée spéciale à AtlantaMarie Normand

Côté démocrate, pas vraiment de suspense : il n’y a souvent qu’un seul nom – ou un seul d’importance – sur le bulletin. Celui de Stacey Abrams. Cette primaire va surtout permettre d’évaluer la mobilisation de la base qui avait réussi l’impossible : faire élire en Géorgie un président et deux sénateurs démocrates. L’un de ces postes de sénateur, celui du pasteur Warnock, très fragilisé, est remis en jeu au mois de novembre. Or les démocrates doivent absolument le conserver pour espérer garder leur majorité au Sénat.

Duel Trump-Pence par Géorgie interposée

Ils observent avec inquiétude gagner en popularité côté républicain un autre Afro-américain : l’ancienne star du football Herschel Walker, recruté par Donald Trump, pour qui cette primaire en Géorgie est aussi un test de popularité. Sa tentative de faire chuter le gouverneur Brian Kemp, pour le punir d’avoir refusé d’invalider le résultat de la présidentielle de 2020 en Géorgie, semble ne pas fonctionner et son candidat à la primaire, David Perdue, est à la traîne dans les sondages.

Source / RFI

LE FLASH POLITIQUE