Haïti – FLASH : L’heure est grave, 19,000 haïtiens touchés par la famine, 4,7 millions en insécurité alimentaire

Haïti – FLASH : L’heure est grave, 19,000 haïtiens touchés par la famine, 4,7 millions en insécurité alimentaire

Selon le dernier rapport de la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA), il y a environ 4,7 millions de personnes se trouvent dans une situation d’insécurité alimentaire, ce qui représente près de la moitié de la population d’Haïti.

Au cours de la période allant de septembre 2022 à février 2023, 19,000 personnes sont classées en phase 5 de l’IPC (famine/ crise humanitaire https://www.haitilibre.com/article-37997-haiti-crise-plus-de-18-de-la-population-a-risque-de-malnutrition-tres-elevee.html )

18% de la population analysée (environ 1,8 millions de personnes) sont classés en phase 4 de l’IPC (Urgence humanitaire)

29% (environ 2.9 millions de personnes) en phase 3 (Crise alimentaire et moyens d’existence aiguë)

Pour la période projetée, allant de mars à juin 2023, pour laquelle aucune assistance alimentaire humanitaire n’a été confirmées, les personnes en Phase 5 sont confirmées. 17% de la population analysée (environ 1,65 million de personnes) seront en phase 4 de l’IPC, 30% (environ 3 millions de personnes) en phase 3 de l’IPC, dans le besoin d’une action urgente pour la période de projection.

La CNSA classifie par zone de priorité les villes touchées par l’insécurité alimentaire dans le but d’orienter les acteurs humanitaires vers les cas les plus urgents.

Zones de priorité 1 :
Il s’agit de zones classées en situation d’urgence ayant plus de 50% de la population en phase 3 ou plus selon le cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire. Quelques villes concernées: Haut-Plateau ; Cité-Soleil ; Grand-Anse (rural) ; Anse à Veau ; Miragoâne ; Petite Rivière des Nippes ; Arnaud ; Petit Trou des Nippes ; Ennery ; Gros-Morne ; Marmelade ; Saint-Michel de l’Attalaye ; La Tortue ; Anse-à-Foleur ; Chansolme ; Port-de-Paix ; Saint-Louis du Nord ; La Gonave ; Arniquet, Chardonnières, Coteaux, Ile à Vache, Les Anglais, Port à Piment, Port Salut, Roche à Bateau, Saint-Jean du Sud, Tiburon …

Zones de priorité 2 :
Il s’agit de zones classées en situation d’urgence ayant moins de 50% de la population en phase 3 ou plus. Les zones concernées sont les quartiers les plus démunis de Port-au-Prince et de Croix-des-Bouquets ; Belle-Anse ; Grand-Gosier, Thiotte …

Les ménages de ces zones ont subi une perte extrême des avoirs relatifs aux moyens de subsistance notamment au niveau de la consommation alimentaire à court terme, ce qui augmente le taux de malnutrition aiguë.

En termes de support, moins de 700,000 personnes représentant 7% de la population analysée ont pu bénéficier d’une assistance alimentaire d’urgence sous forme de ration ou de transfert monétaire.

LE FLASH SANTÉ